Race : Type européen
Robe : Bicolore bleu et blanc poils mi-long
Yeux : verts
Date de naissance : Août 2011
Poids : 3,750 kg
Jouet fétiche : kiki-froufrou
Qui suis-je en quelques mots...

C'est un peu grâce à moi que tout a commencé. Pour ainsi dire, je suis le premier maillon du Kafelin. A l'évidence, je suis la plus belle et la plus intelligente.

Ma vie d'avant ?

Je souffre d'amnésie au sujet de ma première année. Parfois quelques bribes refont surface. Par exemple, le bruit d'ouverture d'une boîte de conserve me remplit de joie! Alors, je ne pense pas avoir été malheureuse pendant mon enfance. Quoi qu'il en soit, il s'est passé quelque chose et j'ai séjourné 2 mois à l'hôtel d'hébergement provisoire en attendant ma nouvelle affectation. C'est au refuge où l'une des fondatrices de Kafelin est venue me chercher que mes souvenirs commencent.

L'idée du Kafelin ?

Nous avons d'abord vécu Marion et moi dans un grand appartement en colocation. C'était charmant! Je profite que la parole me soit donnée pour adresser une nostalgique pensée jusqu'au Japon à « tonton Adri », pardonnez ma familiarité, qui ne se lassait pas de chahuter avec moi. Après un an, nous nous sommes installées en ville rien que toutes les deux. La journée quand elle était au travail, je me sentais seule, je passais mon temps à élaborer des stratégies... Pour vous donner un exemple, à son retour le soir je lui faisais le coup du chat qui joue à courir de partout dans l'appartement. Au risque de passer pour une folle, mais il faut ce qu'il faut. J'ai même entamé une grève des câlins. Si vous saviez combien cela m'a couté! J'ai insisté, insisté et un jour j'ai réussi à la convaincre qu'elle devait travailler à mes cotés et fonder le Kafelin.

Mon caractère

D'un naturel enjoué, je cultive mon petit brin de folie. L'objet qui emporte ma préférence est le « kiki-froufrou » de fabrication artisanale en matières recyclées par Marion. Le mode d'utilisation est simple. A la manière d'un lance pierre, l'élastique projette le ruban à grande vitesse. Le but du jeu est de se précipiter pour l'attraper et éventuellement le rapporter. Une autre composante indéniable de mon tempérament est mon goût prononcé pour les moments câlins et les siestes. Le son de mon ronronnement est très pur, mais sachez qu'il se mérite. On dit de moi que je suis un peu maniérée, et je ne nie absolument pas. Je suis issue de grande lignée, je le sais. Et même en l'absence de preuve, il vous suffit de regarder mon allure, mon port de tête, et vous saurez que mon sang est noble.

Avec les autres

Unique héritière pendant plus d'un an, je dois avouer que l'arrivée de tout ce monde ne m'a pas transportée de joie. Mais passé les a prioris, j'ai vite compris l'infinité des possibilités de jeux que ma nouvelle famille représentait! Mimoon, la reine mère, assure le respect du protocole. Goushi ne trouve pas toujours mes jeux à son goût. Gomor est d'une gentillesse que j'ai longtemps trouvée suspecte. Il fait régulièrement le tour de nous pour nous faire un bisou sur le nez. Et tant qu'il n'a pas satisfait son besoin, il nous suit. Imaginez-vous un géant du double de votre taille et de votre poids qui vous suit partout. J'ai mis un petit moment à m'habituer, mais maintenant je lui accorde son bisou et tout va pour le mieux.

Mon jouet préféré ?

Le kiki-froufrou.